Une série Via le Monde

Les légendes du monde

40

épisodes de

26 min.

Réalisation:

1981-1985

Résumé de la série

Tournée à travers le monde, cette série met en scène des légendes recueillies dans les communautés et tournées sous forme de fiction en co-création avec les membres de celles-ci, en langues locales. En plus de contribuer à préserver la tradition orale, la série, par l’originalité de la formule de troc initiée par Daniel Bertolino, a permis aux émissions de circuler du Sud au Sud et au Nord.

Coquena

La légende de Coquena, le dieu protecteur des chèvres, des moutons, des lamas et de tous les animaux qui peuplent les montagnes des Andes.
Il est apparu en même temps que les armes à feu et il règne en justicier devant les abus commis par les chasseurs. Il leur apparaît sous toutes les formes afin de les punir. Mais il sait aussi se montrer généreux et bon envers les gens qui prennent soin des animaux. On dit aussi que Coquena a une main de laine très légère pour caresser ceux qu'il protège et une main de plomb très lourde pour punir ceux qui font souffrir les animaux.

Épisode

1

Le chasseur de fantomes

Cette légende se situe à Port Nouveau Québec au "Nord du Nord" dans le Nouveau Québec, à proximité de la Baie d'Ungava.
Un jeune chasseur Inuit voulait absolument prendre contact avec les esprits errants qui, selon les légendes, hantent le village durant les longues nuits d'hiver.
Il s'était installé dans un igloo et surveillait inlassablement l'arrivée des esprits... jusqu'au jour où il tomba amoureux d'une jeune fille extraordinairement belle, venue du néant...
Le chasseur accepta de la suivre dans une direction qui ne menait nulle part et il commença à vivre avec elle dans l'intervalle qui se situe entre le passé et le présent.

Épisode

2

Les Pléiades

Les indiens Mohawk étaient liés à la grande ligne des Iroquois du Sud-Est du Canada. C'était l'époque où tout le monde vivait en paix jusqu'au jour où les Indiens furent confrontés à un phénomène prodigieux qui explique, à leurs yeux, la naissance de la constellation des pléiades: ce groupe de sept étoiles qui brillent dans le ciel, tout au fond de la nuit.
Les enfants Mohawk se voyaient sans cesse refuser d'assister aux cérémonies secrètes de leurs parents. Alors, ils organisèrent leur propre danse. C'est ainsi qu'ils s'élevèrent dans le ciel et qu'ils montèrent dans le firmament, sous les yeux impuissants de leurs parents. Des parents qui comprirent enfin qu'on doit toujours être capable de voir grandir ses propres enfants sous peine de les perdre encore plus vite!

Épisode

3

L'étrange ami des tortues

Cette histoire légendaire, tournée dans les Antilles vénézuéliennes, à Los Roques, raconte l'étrange aventure du jeune Carlito, fils d'un pêcheur de tortues avide d'argent.
On ne peut chasser ou pêcher indéfiniment sans penser à la préservation de toutes les races animales.

Épisode

4

La harpe magique

Cette histoire se passe dans les lianos, région aride du Sud du Vénézuéla dans la vallée du fleuve Orénoque. Félipe, au lieu de s'obstiner à travailler comme sa famille, se découvrit une passion pour la harpe en entendant jouer un musicien dans une ferme voisine.
Il fit un rêve: Il rencontrait les animaux de la savane qui lui offraient de réaliser son désir d'apprendre la musique si en échange il les protégeait d'un grand danger: l'incendie de la savane! Félipe accomplissait alors ce que lui demandaient les animaux.
Pour avoir tenu les promesses faites aux animaux de son rêve, Félipe avait réussi grâce à sa musique à émouvoir le coeur de celui qui se préparait à ruiner sa famille.

Épisode

5

Père Gonzalo de Betanzos

Cette légende raconte l'incroyable aventure du Père Gonzalo qui, à Puerto-Rico, fut désigné pour évangeliser, vers 1519, les Indiens de l'intérieur de l'île.
Le prêtre s'engagea, sûr de lui, dans sa mission, accompagné de quelques indiens et d'un esclave noir. Son voyage fut vite transformé en calvaire, lorsqu'en traversant la région des marais, il refusa les crèmes nauséabondes qu'avaient fabriqué les indiens pour se protéger des piqûres des moustiques.
La plus grande force, la plus grande foi doit tenir compte aussi de la plus petite créature vivante. L'homme doit accepter sa faiblesse et il doit aussi respecter les coutumes et les connaissances des autres hommes.

Épisode

6

La légende de "Ameur" le bon

Dans un village du Mont Chenoua vivait Ali, un homme indigne dont tout le monde se méfiait. Veuf, il était d'une paresse sans bornes et laissait son fils Ameur, âgé de 11 ans, pourvoir aux besoins de la famille sur laquelle veillait sa grand-mêre.
Il advint que Ali passa, avec le diable, un pacte en vertu duquel il aurait richesse et facilité pour les choses de la vie. En échange, Ali offrit au diable son fils cadet, Achour, cinq ans.
Ameur, par contre, était tout abnégation et bonté. En récompense, de bons génies entreprirent de l'aider. Ameur vint à bout du diable. Quant à Ali, il disparut mais la légende veut que jusqu'à présent il soit sous le jet d'une cascade où, depuis ce jour, il se purifie.

Épisode

7

Mellala

C'est dans le Hoggar, partie la plus mystérieuse et la plus éloignée du Sud de l'Algérie, que se passe cette histoire.
Pendant la célébration d'un grand mariage, Mellala, jeune fille touarègh, apprit qu'à son insu, elle a été choisie comme femme par son cousin.
C'est ainsi que commença pour eux un long et pénible voyage à travers les affres du désert...
... Le désert avec ses terribles tentations.

Épisode

8

Tante misère

Au commencement du monde vivait une petite vieille que l'on appelait Tante Misère. Pauvre et malheureuse, elle ne possédait qu'une petite maison délabrée et un oranger. Un jour un pauvre homme lui demanda l'hospitalité. Le lendemain, avant de partir il proposa à la pauvre femme de lui accorder de réaliser son voeu le plus cher.
"Je demande seulement que ceux qui grimpent à mon oranger ne puissent plus en descendre sans mon consentement".
Un soir, une dame blanche vint lui rendre visite: c'était la Mort...
Avant de quitter son pauvre petit monde, Tante Misère lui demanda une dernière faveur, de lui cueillir une orange, la dernière. La Mort devint ainsi sa prisonière. La Mort interpella Tante Misère:
"Si tu me libères, je te laisserai la vie... tant que le monde sera monde".
Tante Misère accepta... Et depuis ce temps-là...

Épisode

9

Les éperons mystérieux

Jacinto, fils de gaucho nomade, était fort préoccupé par la décision de son tuteur de sacrifier le cheval indomptable, Rétabao, à la prochaine fête si personne n'arrivait à le monter d'ici là.
Alors qu'il préparait une des salles destinées à la fête, il trouva de vieux éperons dont on se servait autrefois pour la danse. Un vieux gaucho lui raconta que jadis, un dompteur surprit tout le monde à la manière dont il faisait danser ses chevaux lorsqu'il faisait sonner ses éperons.

Épisode

10

La flute merveilleuse

Un jeune garçon très pauvre dut un jour quitter sa maison car ses parents ne pouvaient plus lui donner à manger. Au moment de son départ, sa mère lui remit tout ce qu'ils possédaient, c'est-à-dire une pièce de monnaie et un morceau de pain et lui dit: "Mon fils, rappelle-toi toujours de faire preuve de générosité envers les plus démunis que toi".
Se souvenant de cette leçon, au sortir du village, le jeune garçon remit sa pièce de monnaie à un mendiant qui passait par là. Il poursuivit son chemin à travers les bois et rencontra une dame qui était en fait Marie, la fée des bois. Il partagea alors avec elle le morceau de pain qui lui restait. Pour le remercier, Marie lui offrit une flûte qui était en réalité une flûte merveilleuse...

Épisode

11

Le mendiant de soutilé

C'était au temps jadis. Les habitants de Soutilé passaient pour le peuple le moins hospitalier de la terre. Le voyageur qui passait par là était sûr d'y être toujours mal accueilli.
Un après-midi, ces hommes sans coeur virent venir dans leur beau village un jeune homme en haillon.
Le lendemain, lorsque le soleil se leva, tous les habitants de Soutilé furent transformés en pierre et un silence de cimetière enveloppa tout le village. Et c'est ainsi que naquit ce proverbe bien connu en Côte d'Ivoire: "En tout étranger se cache un dieu. Ouvre-lui la porte de ta maison et de ton coeur".

Épisode

12

Le fils de Ramohamy

Cette légende nous vient de Madagascar.
Ramohamy et sa femme Baomitovy étaient tous deux appréciés par les gens du village de Mahabo.
Un jour, Baomitovy tomba gravement malade. Quelqu'un, par jalousie, avait réussi à l'ensorceler. Ramohamy alla consulter le plus grand devin du pays, qui lui conseilla d'aller de l'autre côté de la mer pour y rencontrer Vorombevaza...
Comme dans toutes les légendes, lorsque les Dieux mettent à l'épreuve les être humains, ils peuvent aussi les récompenser pour leurs vertus.

Épisode

13

La dame blanche de Wielickza

La nuit tombe dans la petite ville minière de Wielickza qui se trouve dans le sud de la Pologne.
C'est à l'endroit où mourrut la déesse des eaux, à la suite d'une longue sécheresse, que naquit le sel. L'époux de la déesse, Trogodor, seigneur des montagnes, fut si triste qu'il s'enterra avec sa fille emportant avec lui le trésor de sel. On raconte que la fille de Trogodor était si triste d'être ainsi prisonnière qu'elle se promenait dans les vieilles parties de la mine en chantant: "Oj dolo, moja dolo" (Oh mon sort, mon terrible sort"). C'est pourquoi on l'appelait Ojdola.

Épisode

14

Le devin (partie 1)

La première partie de cette histoire raconte qu'au dix-huitième siècle, au moment où la Turquie occupait encore la Tunisie, on croyait beaucoup aux devins que les notables payaient très chers et consultaient souvent.
Un potier humble et candide du nom d'Asfour, qui signifie "petit oiseau", provoque une série de heureux hasards, et bien qu'il s'en garde, il passe rapidement pour un grand devin, vocation à laquelle le pousse sa femme, Jeraida, dont le nom signifie "sauterelle". Bien vite, les considérations qu'on porte au potier le classe au rang des privilégiés, et le Pacha, qui prétend à la succession du Sultan, n'aime pas voir venir ce rival potentiel.
Le Pacha, pour confondre Asfour, le refère alors au Sultan pour retrouver la bague qu'on lui a ravie, symbole du pouvoir de sa dynastie. Asfour est conduit au Sultan, mais gare à lui s'il échoue, car il serait jeté aux lions. Mais Jéraida, sa femme, est confiante...

Épisode

15

Le devin (partie 2)

Asfour, le potier devenu devin malgré lui, reçoit la visite d'une servante, qui lui révèle être la voleuse de la bague du Sultan, et implore son aide. Asfour présente au Sultan le coupable: un malheureux coq rouge. Le Sultan est emballé, Asfour a la vie sauve et une solide récompense lui est accordée...
Asfour redoute le moment où la chance cessera d'être avec lui. Le hasard travaille encore en sa faveur, et le Pacha s'inquiète de plus en plus du succès grandissant de son rival. Il dit au Sultan qu'Asfour n'est pas un vrai devin, et ce dernier arrive sur l'entrefait. Le Sultan, qui tenait dans sa main un petit oiseau qui allait être capturé par une sauterelle, le cache et défie Asfour de savoir ce que c'est. Mais ce dernier est venu libérer sa conscience, et va droit au but: "Si ce n'avait pas été de la sauterelle (Jéraida)... l'oiseau (Asfour) ne se serait jamais fait prendre..." Il avait encore deviné juste!
Enchanté par le talent du potier, le Sultan le nomme Gouverneur d'une province... Mais Asfour ne demande qu'à redevenir potier.
Oui, Asfour souhaiterait voir un vrai devin, pour l'entendre seulement dire qu'il doit quitter et se remettre à son travail initial...

Épisode

16

Corentin le violoneux

Corentin est un merveilleux violoneux. La belle Perrine l'apprécie beaucoup, ce qui rend jaloux son voisin Pennzec. Mais Corentin ne peut marier Perrine car il est bossu.
La région est peuplée de Korrigans, des lutins farceurs qui dès minuit, sortent dans la lande pour chanter et danser toute la nuit. Ils sont redoutés. Pennzec s'arrange, un soir, pour que Corentin leur tombe entre les mains. Les Korrigans le défient alors de les faire danser toute la nuit, défi que relève admirablement le jeune bossu.
Il se voit alors offrir la richesse ou la beauté en récompense. Corentin, bien sûr, refuse la richesse, préférant perdre sa bosse, ce dont les Korrigans le débarrassèrent.
Pennzec apprend que les Korrigans ont offert la richesse à Corentin, et tente le soir de relever leur défi, ignorant cependant qu'ils savent lire dans les pensées. Il parvient à faire danser les Korrigans toute la nuit, et le matin, comme récompense, demande ce dont Corentin n'a pas voulu, pensant à la richesse. Mais les Korrigans l'ont compris, et c'est la bosse de Corentin qu'ils lui donnent!
Mais grâce à Corentin, qui lui montrera à bien jouer de la musique, il retournera chez les Korrigans qu'il charmera pour à son tour se débarrasser de la bosse.

Épisode

17

Le trésor de Marko

Marko n'avait qu'un bien: sa vache, dont il prenait grand soin. Mais Vouk, qui obtint le concours d'une redoutable sorcière, parvint à s'en approprier, et le jeune Marko devint bien triste.
Ce monde étant trop injuste envers le pauvre Marko, sa fée protectrice l'invita à faire un voyage, pendant lequel il n'aurait qu'à suivre le chemin de son coeur. N'écoutant que celui-ci, Marko eut le courage de franchir de sombres abîmes, d'entrer dans une mystérieuse cité en ruines située sur le sommet d'une montagne, où il mit en fuite le serpent qui voulait s'attaquer aux oeufs d'un grand aigle.
Pour le récompenser, l'oiseau lui montra la lumière, car c'était ce que Marko avait cherché tout au long de son voyage.
Fort de la connaissance qu'il détenait désormais, Marko pû retourner chez lui, pour la partager.

Épisode

18

Les diamants de Jaguars

Dans le nord de l'Argentine, près des immenses chutes d'Iguazu, des jaguars protègent le trésor perdu des Indiens Guarani...
Un couple de paysans sauve la vie à un étranger que les fauves avaient attaqué, et ce dernier leur achète leur maison avec trois diamants qui en valent bien plus. Les diamants font le tour du village, suscitant la curiosité de Don Sosa, un riche propriétaire du coin. Malgré les recommandations de son majordome, il rend visite à l'étranger, en proie à des bandits. Les bandits fuyent, mais l'étranger meurt, en laissant à Don Sosa un diamant bizarre et un livre. Après une nuit passée à en déchiffrer les symboles, il découvre la cachette du trésor, mais elle est vide.
Le trésor est retourné, avec l'étranger, à l'endroit d'où il venait. L'étranger n'était pas mort, il était transformé en jaguar. Il veillerait désormais à son tour, comme en décidèrent les Guaranis en jetant leur sort, sur leur trésor perdu...

Épisode

19

Juan le paresseux

Durant les années 50, au Vénézuéla, un jeune instituteur, venant de la capitale arriva dans un petit village bien tranquille pour y remplir sa fonction d'éducateur. Un peu trop imbu de lui-même, il se prétendit être l'incarnation du progrès et du modernisme et attaqua implacablement l'oisivité et la paresse qui semblaient prédominer dans ce village. Le facteur traditionnel se sentit menacé et il dressa alors un plan pour faire chasser l'instituteur en proposant de commencer par faire travailler Juan, l'être le plus paresseux du village.

Épisode

20

Fleur de fougère

Jacek, l'aîné d'une famille pauvre, trouve la fleur de fougère, qui exauce tous les voeux de celui qui la cueille, à la condition de ne partager avec personne les biens qu'elle procure.
Coupé des siens, hors de son village, Jacek vieillira richement dans un somptueux palais. Mais au fil des ans, l'ennui et le remords s'empareront de lui. Il voudra revoir sa famille, son village. Mais l'abîme qui sépare le luxe de la misère lui sera infranchissable, et il laissera mourir les siens sans les aider. Brisé, il demandera à l'esprit de la fleur pourquoi il ne pouvait pas partager. "Mais as-tu seulement essayé de partager? "

Épisode

21

El dorado

Une classe d'enfants visite le musée de l'or à Bogota. Quand ils arrivent dans "le salon doré" la guide leur dit que pour des raisons de sécurité il n'est pas possible d'y rester plus de trois minutes.
Et c'est là, en voyant une grenouille identique à la sienne que Marguarita, accompagnée de Miguel, fait un rêve éveillé: un voyage dans le passé, à la recherche de l'El Dorado.
Elle s'imagine qu'ils sont devenus des indigènes de l'époque de la Conquête et qu'elle guide un conquistador et un curé espagnols au coeur de la Cordillère et de la forêt colombienne. Et là commencera toute une aventure qui tournera mal pour les Espagnols: ils n'arriveront jamais à l'El Dorado.
Seuls les enfants verront la cérémonie rituelle à la lagune de Guatavita et lorsque les trois minutes seront écoulées, un garde du musée demandera aux enfants de sortir du salon doré.
Le rêve s'arrêtera là, mais la petite grenouille qui sautera des mains de Miguel nous dira que peut-être toute cette aventure était plus qu'un rêve.

Épisode

22

Le coq de Pinango

Non loin d'une petite bourgade perdue dans les Andes vénézuéliennes, une famille vivait pauvrement avec ses 5 enfants.
Un jour, lors du passage annuel de l'autobus, la famille reçut la visite de 2 cousins qui s'étaient enrichis dans les champs pétrolifères de la province voisine. Voyant la situation désespérée de la petite famille, les 2 cousins la persuadèrent d'abandonner leurs terres et de venir les rejoindre l'année suivante. Le travail du pétrole allait changer leur vie!
Les parents ne renoncèrent pas à leur départ, malgré les tentatives des villageois pour les retenir. Alors la sage femme demanda aux enfants de lui rapporter une plume de leur coq. Au petit matin, le coq se prépara à chanter mais n'émit aucun son; alors les enfants s'endormirent profondément. Le père semblait désespéré d'avoir manqué le départ. Il se sentait honteux face aux villageois, n'allaient-ils pas lui reprocher d'avoir eu peur de partir? La sage femme les félicita d'avoir abandonné leur projet!

Épisode

23

La butte de coquilles

Un enfant part en congé en compagnie de ses parents. Ils vont rejoindre les grands-parents à leur camp dans le maiche (les marécages du sud-ouest de la Louisiane). Encouragée par le fait que sa petite-fille doit raconter une histoire intéressante à sa classe, au retour des vacances, la grand-mère, Mme Rosa Daigle, raconte à l'enfant une histoire de trésor enterré. Celle du défunt Déluc Hébert, un personnage de la région, qui selon la légende aurait trouvé l'emplacement d'un tel trésor dans le maiche, sur une butte de coquilles. Sceptique au départ, le grand-père vivra avec sa petite-fille une aventure qui leur laisse croire que cette histoire est probablement vraie.
Finalement, l'enfant retournera à l'école après ses vacances avec un récit qu'elle communiquera à toute à classe.

Épisode

24

Kurent (partie 1)

Kurent était un garçon espiègle. Même si on l'aimait beaucoup dans son village il en fut un jour chassé pour une blague qui n'avait pas, cette fois, amusé tout le monde.
Sur son chemin, il continua à distribuer sa bonté et son humour, que Dieu lui-même pût goûter et apprécier.
A chaque fois qu'il se trouvait dans une situation difficile, Kurent était sauvé par son humour.
Puis, il vieillit, et voulut connaître l'au-delà. Mais Dieu jugea qu'il n'avait sa place que sur Terre, où son humour ferait beaucoup de bien.
Dieu rajeunit Kurent, et l'enfant le quitta, en blaguant...

Épisode

25

Kurent (partie 2)

Épisode

26

Kurent (partie 3)

Épisode

27

Le tapis de Grand-pré

1755: Les Acadiens sont déportés par les troupes britanniques, sur l'ordre du sinistre gouverneur Lawrence.
198... à Chéticamp, dans l'île du Cap Breton: Rose-Marie et Constant, deux jumeaux de 10 ans, apprennent de leur grand-mère Henriette l'histoire de l'église de Grandpré. Incendiée par les Anglais, et il n'en reste comme souvenir que le précieux tapis "hooké" par l'ancêtre d'Henriette.
Le tapis n'a jamais pu être complété: il lui manque toujours 12 brins de laine. Rose-Marie et Constant décident de compléter le tapis pour faire plaisir à leur grand-mère. Mais attention! Le tapis ne peut être complété par n'importe quels brins de laine! Il faut retrouver les douze brins originaux.
Avec l'aide de Johnny-à-Minou, le facteur volant, les deux jumeaux partent à la recherche des douze brins de laine, emportant le tapis avec eux. Les enfants sont alors plongés au coeur de la Fête de Noël, en ... 1755, où les Acadiens, réunis dans l'église de Grandpré, peuvent enfin fêter la Noël, fête dont ils avaient été privés depuis deux siècles et demi...

Épisode

28

La leçon des trois voleurs

L'histoire se passe dans un petit village de Gambie .
Le vieux M'Baye, dans ce drôle de désordre, est inquiet: sa fin est proche, et s'il n'est pas enterré selon la tradition, il craint pour le salut de son âme. Il demande à Makhtar et Moudou de l'enterrer discrètement, de nuit, sous le baobab où, jeune, il avait été visité par les esprits. Effrayés par la colère posthume de M'Baye, ils acceptent. Ils décident alors de se servir à même les bijoux de M'Baye, qui pareront son corps lorsqu'il sera mort.
Mais ils s'apprêtent à avoir plus peur qu'ils ne le pensaient...

Épisode

29

Le chien de lune

C'est la pleine lune sur le bayou. David, un jeune Blanc, et Paul, un jeune Noir, y pratiquent la pêche la nuit, en secret, car on leur a interdit de se fréquenter à cause de leur différence.
Le matin, on trouve un homme mort sur la route. Attaqué par un loup-garou?

Épisode

30

Le neuvième jour de la création

Cette histoire se passe à une époque si reculée que le tout premier homme créé par Dieu vit encore.
L'humanité est à son aube, et le roi de ce pays est doublement accablé: en plus de souffrir de la fadeur des aliments qu'on lui soumet, il apprend que son fils Cori « raconte des choses qui n'existent pas », bref: qu'il ment .
Le petit Cori, pourtant, refuse d'en convenir. Il s'enfuit pour échapper au jugement des Sages, persuadé qu'il est habité par quelque chose d'autre qu'une vulgaire propension au mensonge. Dans une grotte où il se réfugie, il rencontre Dieu et un très vieil homme, qui ne dit mot ni ne bouge: c'est la toute première création humaine de Dieu. Seule sa mort peut rendre la fertilité à la terre arride, mais le vieillard s'entête à rester vivant. Dieu initie alors Cori au tombeau des années mortes et au berceau des mots , révélant en effet que Cori ne ment pas, mais bien qu'à l'instar de Dieu, il crée .
Grâce à ce don de Cori, le premier homme peut mourir en paix, parce que Cori perpétuera son souvenir grâce à l'art.

Épisode

31

L'esprit de la forêt

Une forêt tropicale colombienne est traversée par une rivière: un côté est ouvert à l'exploitation forestière, et l'autre est protégé en parc naturel par la loi.
Les bûcherons sans scrupules ignorent que la forêt recèle des mystères. C'est Madre Montes, l'esprit de la forêt, qui protège ses droits. ..

Épisode

32

Le trésor de Mastro Lukas

Dans le paysage rocailleux et érodé de Chypre, les villageois de Komi et d'Estakomi sont en conflit en raison d'une source d'eau qui dessert les deux villages.
Mastro Lukas, un brave vagabond accompagné de son mulet, découvre, au hasard d'une pause pour la sieste, l'icône de Saint-Afxentis, l'hermite qui avait vécu dans la région au onzième siècle. L'objet sacré viendra relancer la rivalité des deux villages qui revendiqueront chacun la propriété de la découverte de Lukas.

Épisode

33

La couronne de la Vierge

Les habitants de l'île Margarita, dans les Caraïbes vénézuéliennes, ont fait cadeau à leur Sainte Vierge d'une couronne d'or, sertie de pierres précieuses, au prix de sacrifices et de privations qui témoignent du culte profond qu'ils lui vouent.
Et la Vierge le leur rend bien: les poissons profusent, les villageois vivent dans l'abondance, la joie et la paix règnent.
Puis, la catastrophe: la couronne de la Vierge disparaît! Que feront les habitants du village?

Épisode

34

Le voleur de mariées (partie 1)

Pour la première fois de sa vie, Haroun, jeune chasseur berbère des Aures, allait rentrer bredouille de la chasse. La faune jouirait-elle d'une protection surnaturelle ? Le puits auquel le garçon voulût se désaltérer, se mit, de surcroît, à le haranguer.
Tout le village d'Haroun est réuni autour d'un étranger brisé par la peur. « Fuyez !» prévient-il les villageois. « L'œil noir » a réinstauré son régime de terreur. Le puissant mage, voleur de mariées, exige le départ de tous, et laissera la vie sauve à ceux qui lui abandonneront terres et biens.
Le voleur de mariée éarrivera à ses fins... Mais l'intervention d'Haroun ce jour-là, allait changer le cours des choses...

Épisode

35

Le voleur de mariées (partie 2)

Le voleur de mariées a tôt fait de constater que le jeune homme impulsif et maladroit qu'il avait facilement vaincu jadis est désormais un solide combattant que le mauvais sort a endurci.
La région libérée de sa malédiction, le jeune seigneur doit maintenant délivrer Taziri de sa prison de pierre. Le Salih lui donne un indice :
« La fin de chaque chose est le retour de chaque chose ». Ralib comprend ces paroles. Il prend son épée et la lance dans le ravin. En se conformant à la coutume qui interdit à l'homme armé d'approcher une femme, Ralib rend à Taziri son corps de chair et de sang... Les amoureux réunis, Haroun peut désormais retourner auprès des siens...

Épisode

36

La fille du pêcheur

La mer refuse de donner du poisson : les filets des pêcheurs ne ramassent que des grosses billes étranges, et la faim tenaille la famille de Celino. Celui-ci se dispute avec sa femme et devient rude avec Carbon son chien. Jusqu'au jour où sa fillette Laura, affamée, minée par la tension de ses parents, perde conscience.
Excédé, Celino descend sur la plage et blâme la mer, laquelle, à son étonnement, lui répond : elle consent à regarnir de poissons les filets des pêcheurs, en échange du premier être vivant que Celino croisera sur le chemin de sa maison...

Épisode

37

La poursuite infernale

Jomai a treize ans. Il ne rate pas une occasion de tromper ses frères et sa sœur pour satisfaire ses propres désirs. Sa mère, inquiète de sa mauvaise conduite, demande aide à un ami.
Un bon génie libère Jomai du géant de Niaffo et lui donne trois objets magiques pour le protéger dans sa fuite, mais l'ogre furieux le rejoint.
De retour chez lui, Jomai a vraiment changé. La grotte de Niaffo, où l'ogre fait disparaître à jamais les délinquants non repentis, ce n'est plus pour lui !

Épisode

38

Le bon et le méchant

Excédé par la générosité de Souleyman, Malick décida de faire cavalier seul. Le vieillard auquel Souleyman avait porté assistance révéla un secret qui allait faire la fortune du bon voyageur : « Ce soir, dors sous cet arbre...Il te sera beaucoup donné.»
En effet, la nuit, trois génies de la brousse réunis en conseil s'y échangèrent des secrets bénéfiques pour le village voisin. Souleyman n'en perdit pas un mot.

Épisode

39

Comment samba devint Vice Roi

Les dernières paroles de Na accompagnèrent le présent d'adieu qu'elle remit à Samba son petit-fils : quatre tresses symbolisant les vérités qu'elle tenait de sa longue expérience de la vie.
Jugeant les sagesses héritées de sa grand-mère plus valeureuses que sa propre mort, Samba finit par les partager avec le roi et ses sujets. « Ne jamais confier un secret à n'importe qui » l'avait prévenu de la trahison de sa tante. «L'enfant adoptif n'est le fils de personne» : l'attitude négligeante de sa nouvelle famille l'a prouvé. Le comportement amical et affable de Gaoussou lui a permis de vérifier que « les vieux sont les meilleurs hommes du village. » Enfin, le « méfie-toi du roi qui n'est l'ami de personne » était un sage avertissement : en effet, le roi voulait tuer Samba alors qu'il ignorait tout de lui. Devant le peuple ravi des déclarations de Samba, le roi l'amnistia et le nomma vice roi, pour le récompenser de sa sagesse.

Épisode

40