Une série Via le Monde

Agenda pour une petite planète

épisodes de

26 min.

Réalisation:
Daniel Bertolino, Catherine Viau, Grégoire Viau

2000

Résumé de la série

Cette série, tournée au début des années 2000, explore le concept d’empowerment chez les femmes, que l’on traduit souvent aujourd’hui par le terme d’autonomisation des femmes. Inspirée de la réflexion de Jean Tétreault, la série fait le postulat, à partir d’exemples tournés sur tous les continents, que l’élément initial de tout développement humain est celui du pouvoir des femmes, d’où la priorité qui doit être accordée à leur éducation. Ces héroïnes du quotidien sont en train de changer le monde.

Miser sur le savoir des femmes

Un peu partout en Amérique andine, des femmes se regroupent pour développer des affaires à partir de leur savoir traditionnel. Elles reçoivent une formation adaptée à leur projet qui mise en plus sur l'apprentissage des savoirs de base comme la lecture et l'écriture et sur l'amélioration de leur qualité de vie, notamment au chapitre de la santé. En misant sur l'esprit communautaire plutôt que sur l'affrontement et la compétition, ces femmes proposent un autre développement, fondé cette fois sur la solidarité, où l'éducation des femmes est l'investissement le plus rentable qui soit.
Zhotor : Depuis plusieurs générations, les femmes de Zhotor, en Équateur, confectionnent de magnifiques chapeaux de paille. Elles se sont récemment unies pour améliorer leur technique et aussi pour se protéger des intermédiaires peu scrupuleux qui s'enrichissaient à leurs dépens.
Pachamamagrande : Toujours en Équateur, Pachamamagrande est une petite communauté andine de descendants d'Incas située à 4000 mètres d'altitude. Dans ce décor aussi beau pour l'étranger qu'ingrat pour l'habitant, les femmes se sont regroupées pour développer des activités génératrices de revenus. Elles ont ainsi créé un atelier de tissage de ceintures traditionnelles.
Vilma Jiron : Au Pérou, en plein désert de l'Atacama, des femmes se sont organisées autour d'une activité traditionnelle: l'élevage de cochons d'Indes, le régal des Andins. Vilma Jiron s'adonne à cette activité. La formation qu'elle reçoit par le biais de l'organisation lui a permis d'améliorer considérablement son rendement.
Elvira À Tacna, cette mère de famille s'est jointe à des professionnels de la santé pour faire la promotion de la prévention des maladies auprès de ses concitoyennes. La formation relative à la santé permet de sauver des vies par des moyens très simples.

Épisode

6

Regarder les femmes

L'approche féminine dans le développement durable dans le monde.

Épisode

7