Title
NO EP
TITRE EPISODE VF
Résumé episode vf
Agenda pour une petite planète
4
Apprendre pour libérer
Des femmes, les formatrices, véritables messagères du savoir, détiennent la clé qui peut briser les chaînes de la pauvreté dans les pays les plus pauvres du monde. C'est un défi de taille. Elles doivent combattre les préjugés et trouver du temps à travers leurs multiples tâches quotidiennes. Elles doivent recouvrer une santé hypothéquée par les grossesses rapprochées et la malnutrition chronique. Elles doivent obtenir l'assentiment de leurs maris tout-puissants. Malgré leur travail formidable, elles n'ont aucun pouvoir et n'ont pas droit à la terre ni au crédit. De village en village, le travail des formatrices change la vie des femmes à qui leurs nouvelles connaissances ouvrent des horizons pleins de promesses. En d'autres mots, les gens qui ont le moins de pouvoir sur terre ont les meilleures chances de changer ce monde. Djumah veut devenir formatrice pour aider les autres femmes de son village du Burkina Faso. Mais elle doit d'abord apprendre à lire et à écrire. Koulibali Oussina Touchame : A Sabalibougou, en banlieue de Bamako au Mali, Touchame organise des classes d'alphabétisation pour les femmes de son quartier. Elle recrute, organise et responsabilise ses concitoyennes. Kantiono Etiébé a pris en main l'éducation des filles de son village. Avec ses 12 années de scolarité, c'est une privilégiée dans un pays où 8% des filles seulement fréquentent l'école. Les mères du petit village burkinabé de Réo lui ont même construit une confortable maison pour qu'elle reste auprès d'elles et contribue à la formation de leurs enfants. Joséphine Ouedraogo : Haut fonctionnaire burkinabé, ancien ministre vedette du gouvernement Sankara, Mme Ouedraogo soutien que l'éducation ne passe pas seulement par la scolarisation. Les femmes de son pays détiennent déjà nombre de savoirs qu'il faut mettre en valeur.